Westie

Contenu

Westie

Caractéristiques physiques

Avec une hauteur au garrot d'environ 28 cm, le Westie est un petit chien solidement bâti qui dégage une allure de force et de vivacité. Son double pelage est toujours blanc. Le pelage extérieur, d'environ 5 cm, est dur et rigide. Le sous-poil est court, doux et serré. Ses pattes sont musclées, avec les pieds légèrement plus petits à l'arrière. Sa queue est longue (13 à 15 cm) et couverte de poils. Il est droit et porté droit.

La Fédération Cynologique Internationale le classe parmi les petits terriers. (Groupe 3 – Section 2) (1)

Origines et histoire

L'origine de tous les terriers écossais est probablement commune et se perd dans les méandres de l'histoire et des légendes écossaises. Une chose est sûre, ces petits chiens aux pattes courtes étaient à l'origine utilisés par les bergers, mais aussi par les agriculteurs pour lutter contre les nuisibles de basse-cour, comme les rats ou les renards. Ce n'est qu'au XNUMXe siècle que les différentes races de terriers ont commencé à se démarquer vraiment. La légende veut que la race West Highland White Terrier soit le résultat d'un accident de chasse. Un certain colonel Edward Donald Malcolm de Poltalloch, serait allé un jour chasser le renard avec certains de ces terriers écossais. À l'époque, elles pouvaient avoir des robes de plusieurs couleurs, dont le rouge ou le rouge feu. On dit que l'un des chiens a été accidentellement abattu après avoir été confondu avec un renard. Et pour éviter qu'un tel accident ne se reproduise, le colonel Malcolm de Poltalloch a décidé de ne croiser que des chiens blancs.

Plus sur le sujet :  La démodécie chez le chien : qu'est-ce que c'est ?

La race a été officiellement reconnue en 1907 par le Kennel Club anglais et nommée West Highland White Terrier d'après sa couleur de pelage unique et sa région d'origine. (2)

Caractère et comportement

Le West Highlands White Terrier est un petit chien robuste, actif et énergique. Le standard de la race le décrit comme un chien avec une bonne dose d'estime de soi avec un air coquin…

C'est un animal courageux et indépendant, mais très affectueux. (2)

Pathologies et maladies courantes du West Highlands White Terrier

Ce petit chien rustique des Highlands écossais est en bonne santé et selon le Kennel Club UK Purebred Dog Health Survey 2014, l'espérance de vie moyenne d'un West Highlands White Terrier est d'environ 11 ans. Toujours selon cette étude, la principale cause de décès chez les Westies était la vieillesse, suivie de l'insuffisance rénale. (3)

Comme les autres terriers anglo-saxons, le Westie est particulièrement sujet à l'ostéopathie cranio-mandibulaire. (4, 5)

Aussi appelée « mâchoire de lion », l'ostéopathie cranio-mandibulaire est une prolifération osseuse anormale qui affecte les os plats du crâne. En particulier, la mandibule et l'articulation temporo-mandibulaire (mâchoire inférieure) sont touchées. Cela provoque des troubles de la mastication et des douleurs lors de l'ouverture de la mâchoire.

La pathologie apparaît vers l'âge de 5 à 8 mois et les premiers signes sont une hyperthermie, une déformation de la mandibule et des troubles de la mastication. L'animal peut également avoir des troubles de l'alimentation en raison de la douleur et de la difficulté à mâcher.

Ces premiers signes cliniques sont une indication pour le diagnostic. Cela se fait par une radiographie et un examen histologique.

C'est une pathologie grave qui peut entraîner la mort par anorexie. Heureusement, l'évolution de la maladie s'arrête spontanément en fin de croissance. Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut également être nécessaire et le pronostic est variable selon l'étendue de la lésion osseuse. (4, 5)

Plus sur le sujet :  Chat qui ronfle : toutes les causes et solutions

La dermatite atopique

 

La dermatite atopique est une maladie de peau courante chez les chiens et en particulier chez les terriers blancs des West Highland. C'est une tendance héréditaire à synthétiser en trop grand nombre un type d'anticorps appelé Immunoglobuline E (Ig E), au contact d'un allergène par voie respiratoire ou cutanée.

Les premiers signes apparaissent généralement chez les jeunes animaux, entre 6 mois et 3 ans. Il s'agit principalement de démangeaisons, d'érythèmes (rougeurs) et de lésions dues au grattage. Ces signes sont principalement localisés entre les doigts, dans les oreilles, le ventre, le périnée et autour des yeux.

Le diagnostic se fait principalement par l'analyse de l'histoire et est guidé par la prédisposition de la race.

 

Une réponse correcte aux corticoïdes est l'un des critères de diagnostic et constitue également la première ligne de traitement. Cependant, les effets secondaires à long terme découragent leur utilisation prolongée et une désensibilisation est recommandée. (4, 5)

Leucodystrophie à cellules globoïdes

La leucodystrophie à cellules globoïdes ou maladie de Krabbe est un déficit de l'enzyme β-galactocérébrosidase qui provoque une dégénérescence progressive du système nerveux central et périphérique. Cette maladie est causée par une mutation du gène codant

 

Les signes cliniques apparaissent entre 2 et 7 mois. Il s'agit généralement de tremblements, de paralysie et de troubles de la coordination (ataxie).

Le diagnostic repose principalement sur la mesure de l'activité de l'enzyme dans les leucocytes. Les lésions du système nerveux central sont également caractéristiques et peuvent être observées par histologie.

Le pronostic est très sombre, car les animaux meurent généralement en quelques mois. (4) (5)

Encéphalite tremblante du petit chien blanc

L'encéphalite par tremblement de petit chien blanc est une maladie rare principalement décrite, comme son nom l'indique, chez les chiens blancs de petite race. Elle se manifeste par des tremblements discrets de la tête pouvant aller jusqu'à des tremblements importants de tout le corps, voir troubles locomoteurs.

Plus sur le sujet :  Le ronronnement du chat : comprendre un chat qui ronronne

Le diagnostic repose principalement sur un examen neurologique complet et l'analyse d'une ponction de liquide céphalo-rachidien.

Le pronostic est bon et les symptômes disparaissent rapidement après un traitement aux stéroïdes. (6, 7)

Voir les pathologies communes à toutes les races de chiens.

 

Conditions de vie et conseils

Il faut porter une attention particulière au brossage et au toilettage du chien pour bien entretenir son pelage et surveiller l'apparition éventuelle d'une dermatite allergique.

Comme leur nom l'indique, ces chiens ont été entraînés à poursuivre seuls leurs proies dans les terriers. La grande indépendance qui en résulte peut donc être un défi pour le dressage, mais elle est compensée par leur grande intelligence. La patience devrait donc donner de bons résultats pour ce chien.

Laissez un commentaire